Accueil du site > FSM 2004 > FSM - Sur le vif

FSM - Sur le vif

Dernier ajout : 22 janvier 2004.

Articles de cette rubrique

  • Un FSM au-delà du simple folklore

    20 janvier 2004, par Sylvie

    Conçue pour « asiatiser » le Forum social mondial et donc universaliser le processus qui avait débuté à Porto Alegre, la réunion de Mumbai a déjà atteint ses premiers objectif. Avec ses complexes, ses richesses, ses contradictions et sa symbolique, l’Inde a conquis sa place et l’Asie aura dès maintenant à Mumbai un point de référence géographique et altermondialiste. Les 13 langues officielles du FSM - Hindi, Marathe, Tamil, Bengali, Malais, Coréen, Bahasa, Indonésien, Thai, Japonais... Anglais, (...)

  • Bug de traduction

    19 janvier 2004, par Dominique Foufelle

    Installé un peu rapidement, le système de traduction ne fonctionne pas tout à fait parfaitement. Le système ambitieux reste inopérant. Et, ce qui est plus grave, les langues de l’Inde sont moins bien traitées que l’anglais, le français et l’espagnol. Dans les halls qui accueillent les grandes conférences, chaque chaise est équipée d’un système pour brancher un casque. Seul petit problème : ce joli système ne fonctionne pas toujours. Les Indiens avaient vu grand en prévoyant un système informatique capable (...)

  • Les Indiens sont dans la rue

    19 janvier 2004, par Dominique Foufelle

    Si les conférences ne sont pas toujours bondées, la rue, elle, ne désemplit pas. Ce qu’on entend souvent au début des conférences, ce ne sont pas les orateurs, mais plutôt la clameur de la rue. Dans l’allée centrale qui traverse le forum social, il n’y a pas un espace, ni un instant laissé libre par les manifestations. Associations, syndicats, partis politiques, mouvements… C’est tout un autre monde qui défile en flot continu. Écharpe verte autour du cou, les paysans indiens lèvent le poing, suivis de (...)

  • Bombay depuis Ivry-sur-Seine

    19 janvier 2004, par Joëlle Palmieri

    Donc le Forum social mondial a commencé. Et à en croire la majorité des médias, je ne devrais pas trop regretter de ne pas en être comme j’aurais dû. Crise de croissance, recherche de second souffle, épuisement, avenir incertain… le FSM tourne en rond à ce qu’il paraît. Les attaques viennent de partout même des "papas fondateurs" qui font les délices de Libération, trop content de dénigrer à moindre frais un mouvement qu’il n’a jamais porté dans son cœur. Bernard Cassen s’y interrogeait l’autre jour sur (...)

  • FSM4 : un succès... infernal

    18 janvier 2004, par Laurence

    Un défi pour le mouvement altermondialiste, certes. Mais aussi pour nous, les Occidentaux sur place, qui avons du mal à suivre et à survivre. Mais la population locale est au rendez-vous et elle commence, tout doucement, à s’intéresser à nous. Très loin sont les souvenirs de la Puc (Université catholique pontifice, lieu où se déroulaient les débats) de Porto Alegre, ses beaux arbres et ses déjeuners sur l’herbe... ou à table. La 4e édition à teint indien nous offre un environnement complètement (...)

0 | 5 | 10

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0