Accueil du site > Dossiers > Sous dossiers

Sous dossiers

Dernier ajout : 30 juin 2004.

Articles de cette rubrique

  • Agricultrice, un engagement citoyen

    30 avril 2004, par Dominique Foufelle

    Moi, j’attends une décision politique, des lois. On est tellement peu nombreux, 2% dans tout le milieu agricole, qu’on ne peut peser qu’en alertant la population ou en apportant des solutions viables et attestées.

  • Genre et transport rural

    30 avril 2004, par Dominique Foufelle

    La difficulté vient du fait qu’après plusieurs années et beaucoup de millions de dollars dépensés, rien n’a vraiment changé. Le défi ne doit pas juste être de développer des projets sensibles aux besoins des femmes ou même des manuels et directives politiques, mais d’assurer qu’une analyse de genre a lieu dans tous les plans de projets. C’est une question de volonté et de compétence.

  • Femmes de la mer, à l’abordage !

    30 avril 2004, par Dominique Foufelle

    Sans statut, pas non plus de droit de siéger dans les instances professionnelles. "Tu es condamnée à trimer sans avoir un droit de regard sur le métier, résume Annie Castaldo. Nous, on veut siéger dans les instances professionnelles, on veut même la parité. C’est extrêmement important, car l’expérience a prouvé que là où il y a des femmes, les décisions se prennent différemment."

  • Intimité et sexualité des femmes incarcérées

    31 mars 2004, par Dominique Foufelle

    La sexualité en prison apparaît comme une menace, un désordre à contrôler, endiguer, empêcher. Le double modèle de la sexualité qui met en relation les représentations de la sexualité et les représentations des partenaires et qui oppose le "bon" sexe et le "mauvais" comme forme de déclinaison de l’opposition morale entre "le bien et le mal" trouve en prison une résonance singulière : la sexualité des incarcérés ne peut être que "mauvaise", synonyme de déviance, de transgression, violence.

  • De l’art par-delà les murs

    31 mars 2004, par Dominique Foufelle

    Pour dire la prison mais aussi pour l’entendre, pour rapprocher le dedans du dehors, pour informer, pour sensibiliser, pour un jour espérer véritablement réinsérer ces hommes et ces femmes incarcérés, quel meilleur support de rencontre et de réconciliation que l’art et la culture ? Le regard de l’artiste sur la prison, le regard du détenu sur sa réclusion, le regard du citoyen et même des plus jeunes sur la détention … Partant de cette idée, le Groupement Etudiant National d’Enseignement aux (...)

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 |...

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0