Accueil du site > Actualités > Amérique du nord > La violence coûte cher

La violence coûte cher

samedi 31 août 2002, par Martine Paulet

Femmes et sécurité indissociables d’une économie mondiale harmonieuse et du développement. C’est en tout cas l’axe majeur de la déclaration de Montréal du 1er séminaire international sur la sécurité des femmes de mai dernier et qui a réuni 27 pays des cinq continents. Car « …les effets de la violence faite aux femmes constituent un frein au développement…des sociétés à travers le monde ». Cette déclaration appelle les femmes et les hommes à se mobiliser pour promouvoir l’égalité entre les sexes. Elle s’adresse aussi aux villes pour instaurer des programmes incluant le genre. Et si les médias pouvaient diffuser des campagnes d’information égalitaires plutôt que de privilégier le sensationnalisme basé sur des rapport de force sexués. Et si les gouvernements développaient des politiques permettant aux femmes d’obtenir leur autonomie financière et de prévention sexuée de la criminalité. Et si… Une déclaration très ambitieuse pour garantir des besoins pourtant fondamentaux.
Retrouvez-là sur femmesetvilles.org

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0