Accueil du site > Actualités > Afrique > Quand pauvreté rime avec mort

Afrique du sud

Quand pauvreté rime avec mort

jeudi 22 août 2002, par Joëlle Palmieri

Moins d’une Africaine du sud sur cinq occupe un emploi. Les quatre autres vivent dans la pauvreté la plus absolue, jonglant avec une économie basée sur une agriculture de subsistance ou occupant des postes très dangereux, comme dans l’industrie du kaolin, dont les techniques sont restées très primitives. Les mines d’où est extraite la précieuse matière première, bien que déclarées illégales par les autorités, restent ouvertes et causent des décès par chute de pierres, infections pulmonaires… Les femmes acceptent ces conditions de travail lamentables pour un salaire pouvant atteindre 2200 rands, soit 220 euros par mois. Le prix d’une course de taxi dans la capitale est de 200 rands.
Source : GSN

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0