Accueil du site > Ressources > Genre et développement

Genre et développement

lundi 30 septembre 2002, par Martine Paulet

C’est en intégrant la question du genre dans la conception, l’élaboration et le suivi des projets de développement, que celui-ci devient durable. Car les travaux féministes sont un élément indispensable au changement social, clé de ce développement durable. Bref retour sur l’atelier « perspective de genre dans les projets de développement durable ».

Au programme de l’atelier « perspective de genre dans les projets de développement durable » : des définitions, le contexte historique, des exemples de projets et des outils pour dépasser les obstacles. Organisé par l’Afed (Association femmes et développement, www.afedonline.com), son objectif principal est de sensibiliser à la nécessité de reconnaître les femmes comme partenaires égales du développement. Réactions immédiates du public, très varié (diverses générations et régions géographiques, des femmes bien sûr, mais également des hommes), sur le matriarcat dans certaines régions du monde, les femmes machistes ou les hommes féministes, la participation des femmes du Sud à l’élaboration des projets les concernant, etc. Ces questions illustrent la forte demande d’information, d’éducation et d’échanges. Ainsi quand Elisabeth Hofmann parle de différents outils pour connaître les rapports hommes-femmes et leur évolution au cours des projets de développement (décortiquerie de riz à Madagascar), elle explique que ce sont bien les questions qui sont les plus importantes : « quel accès aux ressources et qui les contrôle ? », « quelles causes et quels effets d’un problème selon le genre ? ». En effet, « ces outils ne sont pas des recettes de cuisine, ce n’est pas en les suivant que le résultat est garanti », précise-t-elle. Néanmoins un projet qui n’intègre pas le genre dans les programmes de développement exclue d’emblée la moitié de la population concernée, et c’est la moitié qui s’occupe traditionnellement de la survie quotidienne des familles. Dommage… Plus d’infos auprès de Magalie ou d’Anna.

P.-S.

Martine Paulet - juillet 2002

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0