Accueil du site > Actualités > Europe > Françaises mineures

Françaises mineures

jeudi 4 avril 2002, par Dominique Foufelle

On a beau jeu, en France, de s’apitoyer sur ces " pauvres " musulmanes mineures à vie, qui vivent à 1000 km à peine au sud de Marseille. Mais la France ferait décidément mieux de commencer par balayer devant sa porte. Conformément à la déclaration des droits de " l’homme ", les hommes ont des droits sur les femmes en France : les femmes mariées ne peuvent toujours pas transmettre librement et systématiquement leur nom à leurs enfants sans l’autorisation de leur mari. Notre beau pays risquant une sanction de la cour européenne des droits de "l’homme" pour discrimination sexiste, "notre" très mâle Assemblée nationale a adopté en février 2002 (cf. J.O. du 5 mars) une loi telle qu’en cas de désaccord entre les parents, ou simplement faute de déclaration conjointe, l’enfant portera uniquement, encore et pour toujours, le nom du père ! (Amen.) Beaucoup de bruit pour rien. De plus, le Parlement diffère allègrement la date d’application de cette loi pseudo-égalitariste de 18 mois. Le Centre d’Etudes et de Recherches Féministes ne cesse, depuis fort longtemps, de faire des propositions sensées et simples dans ce domaine et bien d’autres.
Source : CERF

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0