Accueil du site > autres > Arrêt des lapidations

Iran

Arrêt des lapidations

, par Joëlle Palmieri

Chères Amies,

Nous avons reçu de nombreuses lettres ces derniers jours pour nous demander comment protester contre la lapidation et venir en aide aux femmes victimes de ce châtiment barbare. Nous sommes heureuses de vous sentir solidaires et nous voudrions attirer votre attention sur le fait que le 22 avril dernier la dictature religieuse au pouvoir en Iran a réussi à échapper à une condamnation de la 58e session de la commission des droits de l’homme de l’ONU en achetant les votes de pays eux-mêmes violateurs des droits de l’homme. Par conséquent la surveillance de la situation catastrophique des droits de l’homme en Iran a été malheureusement interrompue, à une voix près, après 49 condamnations par divers organes de l’ONU. Au cours des six semaines suivantes, le régime des mollahs a annoncé 74 exécutions et condamné trois femmes à la lapidation, la dernière étant Chahnaz. Il ne fait aucun doute que la dictature intégriste a interprété cette non condamnation par la commission des droits de l’homme de l’ONU, comme un feu vert pour intensifier les exécutions, la torture et la répression. La dictature religieuse en Iran a démontré par le passé qu’elle n’accorde aucune importance aux protestations de l’opinion publique. C’est pourquoi nous vous proposons d’exprimer vos protestations de la manière suivante :

1- Ecrivez au ministre des Affaires étrangères du Danemark, pays qui présidera l’Union européenne pour les six prochains mois, et appelez-le à parrainer une résolution condamnant le régime de Téhéran pour ses violations des droits de l’homme, particulièrement les droits des femmes, à la prochaine session de l’Assemblée générale de l’ONU. Il serait important également d’appeler l’Union européenne à poser pour conditions à toutes relations économiques avec le régime inhumain de Téhéran le respect des droits de l’homme et le changement de ses lois médiévales et réactionnaires, des lois rédigées en abusant de l’Islam et dont les principales victimes sont les femmes. Envoyez votre correspondance à :

2- Ecrivez à la Haute commissaire de l’ONU pour les droits de l’homme, Mary Robinson, en lui demandant de condamner la nouvelle vague d’exécutions et de répression en Iran et d’envoyer une mission d’enquête sur les violations systématiques et flagrantes des droits de l’homme en Iran. Envoyez votre courrier à l’adresse suivante : Mary Robinson, Haute Commissaire de l’ONU pour les Droits de l’Homme , Centre des Droits de l’Homme Palais Wilson 1211 Genève 10 Suisse

3- Ecrivez à la Rapporteuse spéciale de l’ONU sur la violence contre les femmes et demandez-lui d’insérer ce cas dans son rapport annuel et insistez pour qu’elle obtienne la réponse du régime de Téhéran. Adressez-vous à : M Radhmeika Coomaraswamy Rapporteuse Speciale sur la violence contre les femmes Centre des Droits de l’Homme Palais Wilson 1211 Genève 10 Suisse

Nous vous serions reconnaissantes de nous faire parvenir une copie de vos lettres. Veuillez croire, Chères Amies, à l’assurance de nos sentiments les meilleurs.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0