Accueil du site > Actualités > Amérique du nord > Clic & click : la nouvelle arme des militants anti-avortement aux (...)

Clic & click : la nouvelle arme des militants anti-avortement aux USA

, par Manue

De zélés militants prolife américains ont mis au point une nouvelle technique pour rendre encore plus difficile la vie des femmes qui passent un jour la porte d’une clinique pour se faire avorter. La tactique est aussi simple qu’elle est odieuse : le militant fait le plantain la journée durant à l’entrée d’une clinique et mitraille de photos les femmes qui s’apprêtent à y entrer, clic clic, agrémentant le geste de charmants messages comme "votre péché ne sera ni caché ni oublié" ou bien encore "vous allez en faire des cauchemars jusqu’à la fin de vos jours". A la fin de la journée, la récolte est envoyée à l’administrateur d’un site internet (abortioncams.com) qui sélectionne les plus belles prises, où l’on peut reconnaître la victime, pardon la coupable pécheresse, et voir sur son visage les jolis traits d’un stress émotionnel décuplé par l’agression qu’elle vient de subir. Les internautes n’ont plus qu’à cliquer. Le plus souvent, les photos sont accompagnées d’une biographie, sans le nom cependant, ce qui rend la personne aisément identifiable mais les poursuites judiciaires difficiles. Car l’assignation comme un délit de ces actes qui relèvent pourtant clairement de l’intimidation, du harcèlement et de l’incitation à la haine, est tout sauf une évidence aux Etats-Unis. Les prolifes brandissent la liberté d’expression comme une arme absolue, et dans bien des cas, la justice américaine s’arrache les cheveux.
Source : Wall Street Journal, transmis par i-feminist.com

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0