Accueil du site > Pratique > Revues > PLPL (Pour lire pas lu)

PLPL (Pour lire pas lu)

samedi 1er juin 2002, par Joëlle Palmieri

Le " journal qui mord et fuit ", comme il se qualifie, nous a fait don de ses numéros 6 à 8, gratifié de son hors série 2000-2002. Pourquoi donc ? Parce qu’on s’intéresse à la critique des médias, à l’élaboration d’une communication non libérale ? Si on n’est pas trop paranos, on peut penser que oui. Certes ce bimestriel, inauguré à Millau en juin 2000, déverse du vitriol en tonneaux sur la presse traditionnelle, complice des gouvernants comme il l’indique, ce en quoi nous ne nous pouvons que nous réjouir. Une seule interrogation néanmoins. Pourquoi le choix d’un non-ours, de non-signatures ? A qui avons-nous à faire ? La seule façon de le savoir : proposons-leur de nous publier à propos de notre critique du sexisme dominant dans les médias. On jugera sur pièce…

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0