Accueil du site > Débats > Etrange alliance

Toujours à propos du voile

Etrange alliance

samedi 31 janvier 2004, par Anne

Yvette Roudy, Ancienne Ministre des droits des femmes, Présidente de l’Assemblée des femmes, s’exprime sur la question du voile.

La manifestation dite spontanée des jeunes femmes voilées, solidement encadrées vient de confirmer que "l’affaire du voile" participe bien d’une stratégie d’intimidation menée par un courant intégriste musulman, bien décidé à placer les préceptes de leur religion au dessus des lois de la République.
Manifestation remarquable dans son organisation, mais inquiétante par ses slogans. Comment ces jeunes filles dont beaucoup sont françaises peuvent-elles accepter un statut d’inégalité entre femmes et hommes tout en brandissant le drapeau tricolore, tout en chantant la marseillaise, hymne de la République dont la devise est "liberté, égalité, fraternité" ?
Cette manifestation est un véritable déni de tous les combats que les femmes de ce pays ont pu mener pour arracher un à un, le droit de vote, le droit à la contraception, le droit à l’IVG, et plus récemment le droit à la Parité. Ces jeunes femmes conditionnées, par une certaine interprétation de leur religion érigée en dogme, sont la preuve vivante de l’échec de nos politiques d’intégration et de notre faiblesse à défendre les droits des femmes.
L’entrée du voile à l’école est un défi lancé par les intégristes à la République. Il en serait de même des espaces réservés aux femmes pour les "protéger" des agressions de garçons qui seraient incapables de résister à leurs pulsions sexuelles. Ce qui est recherché, c’est pour les femmes la ségrégation organisée -consentie ou imposée-. Au delà c’est la déstabilisation de la République à travers la contestation de ses principes et de ses lois. Il fallait donner un coup d’arrêt à ces provocations. C’est ce qu’a fait la commission Stasi dont s’est largement inspiré le Président de la République. Même si ce qu’il propose est encore insuffisant. Particulièrement pour ce qui concerne les quartiers.
Mais le plus étrange dans cette affaire c’est le soutien que nos cardinaux apportent à ces contestataires. Etrange connivence ? Pas si étrange. L’Eglise catholique s’est toujours opposée dès qu’il est question d’un nouveau droit pour les femmes. Elle s’est opposée à la contraception, à l’IVG. Elle tente à chaque occasion d’imposer un statut pour l’embryon. C’est vrai ici comme à l’ONU où le Vatican rejoint les pays dominés par un Islam intégriste, dans leur peur irrationnelle de tout ce qui se rapporte au corps des femmes, à leur capacité de décider de leur maternité, à leur sexualité...
Malraux nous avait prédit un retour du religieux en ce XXI siècle. Est-ce à dire que nous devrions reculer devant cette alliance des imams et des évêques nostalgiques d’un temps où le religieux dictait sa loi au politique ?
Le moment n’est-il pas venu pour les femmes attachées à leurs droits, pour les hommes solidaires de leurs combats de descendre à leur tour dans la rue pour défendre notre République ?

P.-S.

Yvette Roudy - 27 décembre 2003

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0