Accueil du site > Actualités > Moyen-Orient > Dur retour en arrière pour les Irakiennes

Dur retour en arrière pour les Irakiennes

samedi 31 janvier 2004, par Anne

Depuis 1959, régnait en Irak un code de la famille assez progressiste, auquel même Saddam Hussein n’avait pas trop touché, qui interdisait le mariage avant 18 ans, rendait impossible la polygamie si la première épouse n’en voulait pas, empêchait la répudiation et ne favorisait pas systématiquement les hommes en cas de divorce, pour la garde des enfants, les histoires d’argent, etc. Fin décembre 2003, le gouvernement provisoire irakien, sous l’influence des conservateurs chiites, a voté en catimini l’abolition de ce code de la famille et son remplacement par la charia. Les femmes et les démocrates d’Irak ont manifesté mi-janvier contre cette décision qui, si elle a peu de chances d’être entérinée par Paul Bremer, l’administrateur civil étatsunien, risque fort de prendre effet début juillet, quand le gouvernement provisoire aura passé la main. Les femmes irakiennes sont décidées à lutter sur ce front là comme sur celui de leur représentation dans la vie publique. Outre ses effets préjudiciables à la vie et aux droits des femmes, cette décision pourrait exacerber les tensions déjà fortes en Irak entre sunnites et chiites.
Sources GSN et AFP

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0