Accueil du site > Actualités > Europe > France : vers une publicité moins sexiste ?

France : vers une publicité moins sexiste ?

samedi 31 janvier 2004, par Magali G

Dans une déclaration commune qui devait être signée en Novembre dernier avec Nicole Ameline, ministre déléguée à la Parité et à l’Egalité professionnelle, les publicitaires s’engagent pour la première fois auprès des pouvoirs publics à « faire preuve de la plus grande vigilance », afin de prévenir les dérapages sexistes.

Dans une déclaration commune qui devait être signée en Novembre dernier avec Nicole Ameline, ministre déléguée à la Parité et à l’Egalité professionnelle, les publicitaires s’engagent pour la première fois auprès des pouvoirs publics à « faire preuve de la plus grande vigilance », afin de prévenir les dérapages sexistes. De son côté, le Bureau de Vérification de la Publicité (BVP, dont l’avis est obligatoire à la télévision et facultatif pour la presse) recommande à ses membres de « solliciter son conseil préalablement à toute campagne susceptible de poser des problèmes d’ordre déontologique ». La menace du couperet législatif se précise peut-être enfin : Nicole Ameline a repris à son compte un projet qui permettrait aux associations de poursuivre les annonceurs en justice pour discrimination sexiste. Les publicitaires tempêtent contre ce « retour à l’ordre moral », mais vont devoir commencer à tenir compte du mouvement contestataire qui prend de l’ampleur. Il y a encore du pain sur la planche, mais ça avance, camarades !
Source : article de Claire Chartier dans L’Express du 27/11/03

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0