Accueil du site > Actualités > International > L’avortement sélectif menace l’équilibre démographique

L’avortement sélectif menace l’équilibre démographique

samedi 31 janvier 2004, par Magali G

Dans de nombreux pays, la pratique devenue courante de l’avortement sélectif au détriment des filles est à l’origine d’un déséquilibre démographique. L’Inde et la Chine restent les championnes de la démographie bancale.

Dans de nombreux pays, la pratique devenue courante de l’avortement sélectif au détriment des filles est à l’origine d’un déséquilibre démographique. Le British Medical Journal (BMJ), revue médicale anglaise de référence, a effectué à 11 ans d’intervalle deux études sur le déficit des femmes dans certaines sociétés. En 1992, le BMJ avait constaté qu’il manquait 100 millions de femmes dans le monde pour arriver à un équilibre de la population. En Chine le déficit était de 44 millions et de 37 millions en Inde. De nombreuses filles étaient tuées à la naissance ou très mal traitées au bénéfice des garçons. La deuxième enquête, menée en 2003, montre que les chiffres sont restés stables en proportion avec la progression de la population mondiale, ce déficit est désormais surtout causé par les avortements sélectifs effectués à très grande échelle grâce à la banalisation de l’échographie. L’Inde et la Chine restent les championnes de la démographie bancale même si les gouvernements prennent des mesures pour rétablir l’équilibre.
Source : Courrier International

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0