Accueil du site > Actualités > Moyen-Orient > Iran : la rue comme seul salut

Iran : la rue comme seul salut

samedi 31 janvier 2004, par Magali G

Le nombre croissant d’enfants fugueurs en Iran, en écrasante majorité des filles (74%) généralement âgées de 15 à 19 ans, est un défi pour les autorités qui érigent en valeur la modestie en public pour les jeunes femmes. Près de 60 fugueuses arrivent sur le pavé iranien chaque jour. Nombre de ces jeunes filles qui choisissent la rue sont victimes de violences au foyer (70% des divorces sont causés par la toxicomanie de l’un des époux, en général le mari). Certaines filles de province arrivent à Téhéran attirées par leurs rêves de paillettes et d’indépendance, alors que d’autres fuient des mariages arrangés, souvent avec des vieillards. Beaucoup s’habillent en garçon pour trouver du travail et se protéger de la violence, du harcèlement sexuel, et éviter de devenir la proie de la prostitution. Les plus vulnérables, piégées par des gangs criminels, sont violées et assassinées...
Source : The Times

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0