Accueil du site > Actualités > International > Violences : leurs statistiques augmentent partout

Violences : leurs statistiques augmentent partout

mercredi 31 décembre 2003, par Joëlle Palmieri

Selon l’Unifem, que ce soit dans les pays riches ou pauvres, les femmes vivent le même type de violence. Tandis qu’au Cambodge, 16% des femmes disent être physiquement maltraitées par leurs maris, au Royaume-Uni, on en compte presque deux fois autant. À Sao Paulo, au Brésil, 13% de femmes en âge de reproduire sont tuées et parmi elles, 60% le sont par leurs maris ou concubins. Aux Etats-Unis, 7 millions de femmes sont violées ou ont sexuellement agressées chaque année. Au Pérou, 90% des filles entre 12 et 16 ans enceintes ont été violées ou sont victimes d’inceste. Dans un contexte contemporain de guerre dans tant de régions du monde, les attaques contre les femmes ont considérablement augmenté. Plus de 70% des victimes sont des femmes et des enfants. Au cours du génocide de 1994 au Rwanda, environ un demi-million de femmes ont été violées. En Bosnie, pendant les cinq mois du conflit en 1992, entre 20.000 à 50.000 femmes ont été violées. En Inde, selon des statistiques tirées du Bureau national des enregistrements du crime (2000), on compte 480 meurtres contre des femmes chaque jour, 45 viols et 19 décès liés à la dot. Chaque heure, cinq femmes sont frappées à domicile et quatre sont agressées dans la rue. Tous ces chiffres ne représentent que des estimations, les victimes ne se faisant pas toujours connaître. Dans tous les cas, ces statistiques indiquent que les crimes contre les femmes ont augmenté plus rapidement que les crimes généraux.
Source : GSN

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0