Accueil du site > Actualités > Europe > Sida : quand le virilisme cache la forêt

Sida : quand le virilisme cache la forêt

mercredi 31 décembre 2003, par Joëlle Palmieri

Dans les Balkans, l’épidémie du sida se répand à grands pas et dans le silence. Traitements excessivement chers, gouvernements démissionnaires, trafic prolifique, société fortement machiste, sont autant d’éléments qui empêchent d’enrayer le fléau. Dans les communautés albanaises par exemple, les mariages forcés font légion. Des jeunes femmes épousent donc des inconnus. La prostitution des jeunes filles de la région en Europe de l’Ouest fait quant à elle des ravages. Pour la plupart obligées de cacher leurs « activités » hors du territoire, elles sont amenées à se taire à leur retour et surtout à ne pas afficher leur éventuelle séropositivité, d’autant que les proxénètes se sont lancés dans un marché juteux de faux test Hiv. Et puis, comme un malheur n’arrive jamais seul, les viols de guerre ont eux aussi laissé leurs séquelles. Dans ces pays qui regardent l’Union européenne comme la panacée, la lutte contre le sida est loin d’être achevée d’autant que les cas ne se déclarent pas et que les statistiques sont inexistantes. A quand une action concertée des institutions internationales dans la région ?
Source : Courrier des Balkans

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0