Accueil du site > Actualités > Proche-Orient > Territoires occupés : la famine et la peur

Territoires occupés : la famine et la peur

dimanche 30 novembre 2003, par Joëlle Palmieri

D’après une étude conjointe des Nations-Unies, de la Banque mondiale et de Care international, l’occupation israélienne a ramené le peuple palestinien à des niveaux de pauvreté et de malnutrition proches de l’Afrique sub-saharienne. Selon un rapporteur de l’Onu, les territoires palestiniens occupés approchent la catastrophe humanitaire, due à des mesures militaires très féroces. Une véritable politique d’inanition, de terrorisation. Depuis qu’Israël a signé les accords d’Oslo, le nombre de colonies a doublé passant à 390000. Depuis le début de la deuxième intifada, il y a trois ans, les bombes et les coups de bulldozers ont particulièrement visé les points d’eau, les biens communs, les stations service, les systèmes d’assainissement, l’infrastructure téléphonique et internet, les marchés, les aéroports, les commissariats, les routes, les bâtiments publics, les mosquées et églises… 41000 Palestinien-nes ont été blessé-es par les feus israéliens depuis trois ans et 15000 risquent de devenir SDF dans les mois à venir grâce à la politique de la « clôture sécuritaire », autrement dit le mur. Attendons-nous les 200000 pour réagir ?

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0