Accueil du site > Humeur > La pluie n’empêche jamais l’enthousiasme

La pluie n’empêche jamais l’enthousiasme

jeudi 13 novembre 2003, par Joëlle Palmieri

Le matin pluvieux du 12 Novembre 2003 n’a pas empêché des centaines de femmes de se rassembler sous le Grand Chapiteau dans le parc de Bobigny. On était plus de 2000, ou peut-être plus de 3000 ? Des femmes de tous les âges, avec ou sans parapluies, mais pleines d’énergie, se précipitaient pour trouver une place et se joindre a l’atmosphère enthousiaste qui régnait partout malgré la boue et le chaos apparent. Au fait tout était bien organisé et les filles et les garçons aux portes d’entree gardaient un sang froid étonnant et un sourire aussi... Je me demande si on saura garder cette amitié spontanée et l’esprit positif et militant en même temps.

Le matin pluvieux du 12 Novembre 2003 n’a pas empêché des centaines de femmes de se rassembler sous le Grand Chapiteau dans le parc de Bobigny. On était plus de 2000, ou peut-être plus de 3000 ? Des femmes de tous les âges, avec ou sans parapluies, mais pleines d’énergie, se précipitaient pour trouver une place et se joindre a l’atmosphère enthousiaste qui régnait partout malgré la boue et le chaos apparent. Au fait tout était bien organisé et les filles et les garçons aux portes d’entree gardaient un sang froid étonnant et un sourire aussi...
Je me demande si on saura garder cette amitié spontanée et l’esprit positif et militant en même temps.Nous sommes tellement différentes. Les idées avec lesquelles nous sommes venues sont aussi différentes que nos visages, mais pour changer le monde et le faire meilleur, il nous faut être ensemble. Nous les femmes de l’Europe de l’Est nous avions perdu le sens de la force collective et maintenant il nous faudrait croire encore que le futur nous appartient et il est entre nos mains.

P.-S.

Jivka Marinova - 13 novembre 2003

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0