Accueil du site > Actualités > Moyen-Orient > Irak : le cauchemar des Palestiniens

Irak : le cauchemar des Palestiniens

samedi 31 mai 2003, par Joëlle Palmieri

Peu après la chute du régime de Saddam Hussein, une famille de Palestiniens, réfugiée à Bagdad depuis la guerre israélo-arabe de 1948, s’est faite expulser de chez elle à coup de fusil par son propriétaire. Cinq jours lui ont été accordés pour déguerpir. Ces Palestiniens sont aujourd’hui sous une tente dans les faubourgs de la capitale irakienne, leur rappelant les conditions de leur arrivée. Selon un rapport de l’Observatoire des droits humains, c’est en fait le sort qui est réservé depuis le 11 avril à des milliers de Palestiniens (1612 de 344 familles au 6 mai, plus de 400 au 12 mai). Ils sont 35 000 à vivre en Irak, majoritairement à Bagdad, protégés jusqu’ici par une loi du parti Baath, favorable à la cause palestinienne. Aujourd’hui, ils sont la cible de propriétaires revanchards qui avaient été forcés par le pouvoir de louer leur logement pour un dollar par mois, l’ancien gouvernement prenant en charge le véritable loyer. Ces familles, qui reçoivent des menaces, voire de mort, s’entassent désormais dans des camps de fortune, où, d’après le Croissant rouge local, les organisateurs ne peuvent plus faire face. Partir n’est pourtant pas une solution. Durant les 24 années de pouvoir d’Hussein, les Palestiniens vivant en Irak n’étaient pas enregistrés comme réfugiés auprès des Nations-Unies et ont donc perdu leur passeport…
Source : GSN

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0