Accueil du site > Actualités > Afrique > Congo : 5 ans de guerre et de viols impunis

Congo : 5 ans de guerre et de viols impunis

mercredi 30 avril 2003, par Joëlle Palmieri

En cinq ans de conflit, le Congo, le troisième Etat africain en terme de superficie, a vraiment prouvé que le viol pouvait représenter une arme de guerre. Peu de chiffres évidemment. Mais dans le Sud, aux frontières du Burundi et du Rwanda, il est difficile de ne pas trouver une famille qui n’ait pas été touchée par des actes de violence sexuelle. On compterait 3000 femmes violées rien qu’à Shabunda au centre du Kivu entre 1999 et mi-2001. Les auteurs : des soldats ou missionnaires. Par ailleurs, un récent rapport de l’Observatoire des droits humains révèle que 60% des troupes investies dans ce conflit sont infectées par le virus du Sida. Néanmoins, tous ces crimes restent impunis… car la majorité des victimes préfèrent taire le nom de leur agresseur en raison de leurs « valeurs religieuses », pour la plupart chrétiennes. Pour rappel, le Ruanda et l’Ouganda ont envahi l’Est du Congo en 1998 dans le but de protéger leurs frontières des milices, en particulier l’Interhamwe, qui a participé au génocide ruandais en 1994. On dénombre 3,5 millions de morts parmi la population civile depuis 2002. Beaucoup ont péri de malnutrition et de maladie mais le viol est tellement répandu qu’il demeure un des axes majeurs d’intervention des agences humanitaires.
Source : www.womensenews.org

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0