Accueil du site > Actualités > International > La guerre des chiffres

Armement

La guerre des chiffres

, par Joëlle Palmieri

Depuis le 11 septembre 2001, les dépenses militaires et sécuritaires globales se sont accrues de façon exponentielle. Au total, 1,6 milliard de dollars est investi chaque année dans l’achat d’armes. Aux derniers jeux de Salt Lake City, les organisateurs ont investi approximativement 125000 dollars par athlète, ce qui représente une dépense globale de 300 millions de dollars. Pour mémoire, au moment des rencontres de l’OMC à Seattle en 1999, seuls 5 millions de dollars avaient été souscrits dans la sécurité.
Est-ce une réponse aux 3000 morts des Twin Towers ? Sans doute pas. Pour seule preuve, dans le même lapse de temps, on constate plus de meurtres entre époux en Amérique du Nord, trois fois plus de personnes mortes d’empoisonnement, cinq fois plus de personnes tuées par des chauffards alcoolisés, dix fois plus de suicides, cent fois plus de décès dûs à la consommation de tabac.
Les gouvernements d’Amérique du Nord prévoient aujourd’hui de dépenser plus de 20 milliards de dollars par an pour lutter contre le terrorisme. Pour comparaison, la même somme suffirait à éradiquer la famine dans le monde. Durant le seul 11 septembre 2001, 24000 êtres humains sont morts de faim, 6020 enfants sont morts de diarrhée, 2700 autres de rubéole, 1411 femmes en couche et 3288 enfants se sont retrouvés sans abris à cause de la guerre.
48 milliards de dollars (moins de 0,4% du budget militaire mondial) suffiraient à assurer une éducation primaire descente aux filles comme aux garçons, à réduire de 75% les cas de décès liés à l’accouchement, à réduire de 66% le taux de mortalité infantile, à éradiquer l’épidémie de sida dans le monde...
Source : http://www.transnational.org

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0