Accueil du site > Actualités > International > L’accès à l’eau, pas encore un droit humain fondamental

L’accès à l’eau, pas encore un droit humain fondamental

mercredi 30 avril 2003, par Manue

Pendant que se tenait à Kyoto le 3è Forum Mondial de l’Eau en mars dernier, de nombreuses ONG non invitées ou boycottant l’événement ont organisé le 1er Forum Alternatif Mondial de l’Eau à Florence. La déclaration finale comprend deux parties : A- La politique de l’eau que nous combattons, et B- Une autre politique mondiale et locale de l’eau. La première condamne la Banque Mondiale pour ses politiques de privatisation ou de partenariat public-privé ainsi que toutes les compagnies qui en sont les bénéficiaires, souvent au détriment des populations les plus pauvres, et, enfin, le Conseil Mondial de l’Eau, créé par tous les acteurs sus-cités, qui organisait le Forum de Kyoto. La deuxième partie est consacrée aux propositions des organisations citoyennes, qui reposent sur la reconnaissance de l’accès à l’eau comme un droit humain fondamental, de l’eau comme un bien commun dont la gestion doit être confiée aux services publics, de la nécessité d’une participation directe des citoyens dans les politiques locales et nationales de l’eau.
Source : ACME. Plus d’infos sur le site http://www.h2O.net

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0