Accueil du site > Actualités > Amérique du nord > Le bizness de l’Uranium déplété aux EUA

Le bizness de l’Uranium déplété aux EUA

lundi 31 mars 2003, par Manue

Selon chercheurs et organisations de surveillance des armes, les forces armées américaines dans le Golfe Persique pourraient détenir des bombes et missiles cent fois plus puissantes que celles utilisées en 1991. Dans la liste suspecte, les têtes denses des missiles « bunker-busters », qui permettent de pénétrer des structures enterrées dans la terre ou l’acier et recouvertes de béton, demeurent de composition inconnue mais ont toutes les chances d’être faites d’Uranium déplété. Ce métal, sous-produit si problématique de la fission nucléaire utilisée à des fins civiles ou militaires, est un produit idéal et extraordinairement bon-marché pour ce genre de munitions. Environ 500 millions de tonnes d’Uranium déplété croupissent actuellement aux Etats-Unis. Pour pallier à cette surabondance, le Ministère de la Défense des Etats-Unis fournit à l’œil les fabricants d’armes en déchet radioactif et achètent en retour les produits finis. L’Uranium déplété est 40 % aussi radioactif que l’Uranium pur, avec une période de demi-vie de 4.5 milliards d’année (autant dire l’éternité). Sa volatilité qui le fait flamber comme un réacteur nucléaire au moment de l’impact convertit une grande partie du matériel en d’innombrables micro-particules qui, entraînées par le vent, peuvent être inhalées a des miles à la ronde par militaires et civil, et causer le cancer.
Source : Global Solidarity Network

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0