Accueil du site > Actualités > Moyen-Orient > Chute des droits pour les Irakiennes

Chute des droits pour les Irakiennes

vendredi 28 février 2003, par Joëlle Palmieri

Après l’invasion du Koweït, Saddam Hussein, pour consolider sa base, a tenu à se rapprocher du monde islamique. Conséquences depuis 1994 : polygamie légalisée, garçons et filles séparés dans les écoles, pas de voyages pour les femmes de moins de 45 ans sans l’autorisation d’un parent mâle, meurtres d’honneur dépénalisés.

A l’orée de la guerre en Irak, on apprend que les Irakiennes ont perdu beaucoup d’acquis. En effet, après l’invasion du Koweït, Saddam Hussein, voulant consolider sa base, a tenu à se rapprocher du monde islamique. Conséquences depuis 1994 : polygamie légalisée, garçons et filles séparés dans les écoles, pas de voyages pour les femmes de moins de 45 ans sans l’autorisation d’un parent mâle, meurtres d’honneur dépénalisés. Mais dans ce pays du monde arabe, les femmes restent bien loties. Par exemple, sur 250 sièges à l’Assemblée nationale, 19 sont occupés par des femmes, une proportion qui n’est dépassée dans cette région que par la Syrie, la Tunisie et le Maroc. Même si le tyran est renversé, ce sort ne s’améliorera pas à en croire les dispositions de l’opposition exilée. Source : Courrier international

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0