Accueil du site > Actualités > Europe > Des violences sexuelles par l’armée russe en Tchétchénie

Des violences sexuelles par l’armée russe en Tchétchénie

, par Joëlle Palmieri

Human Rights Watch, l’Ong en défense des droits humains, lance un appel destiné à la Commission des droits de l’homme de l’Onu, pour l’adoption d’une résolution condamnant les abus des Russes en Tchétchénie, et pour enquêter spécifiquement sur les actes de violences sexuelles commis par les troupes russes pendant les opérations militaires de l’hiver dernier. Les chercheuses de Human Rights Watch ont trouvé que beaucoup des femmes sont peu disposées à porter plainte pour ces crimes à cause de la peur des représailles, du traumatisme, ou de la crainte de subir encore des agressions sexuelles. Cependant, cinq femmes tchétchènes ont témoigné des violences sexuelles qu’elles ont subies lors des opérations militaires, qui soit-disant visaient à chercher des rebelles tchétchènes dans toutes les maisons. Trois de ces femmes ont essayé de déposer une plainte auprès des autorités locales, qui dans les trois cas ont refusé d’enquêter. Or, ces témoignages ne sont pas les premières dépositions concernant des actes de viol et de violences sexuelles par les militaires russes en Tchétchénie. Déjà, en janvier 2002, l’Ong avait présenté un mémorandum devant la Commission sur les viols et violences sexuelles commis en Tchétchénie. En attendant, le gouvernement russe affirme que la vie en Tchétchénie retourne à la normale. Cependant rien n’a été fait pour amener devant la justice les coupables des crimes commis contre les femmes.
Source : [GSN]

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0