Accueil du site > Evénements > Retour sur un débat international annoncé

Retour sur un débat international annoncé

mercredi 29 janvier 2003, par Joëlle Palmieri

Dakar, Calgary, Vienne, Bruxelles, Téhéran, Bayonne, Bordeaux, Bobigny, Saint-Denis et Porto Alegre étaient au rendez-vous de l’opération "débats croisés" organisée par l’Apress. Le bilan est contrasté mais les qualificatifs sensibles : touchés, ébahis, étonnés… Bref, bon début.

Cent personnes étaient réunies à Dakar, dix à quinze à Bayonne, Bordeaux, Saint-Denis, Porto Alegre, trois à Bruxelles, à Vienne, une à Calgary, Téhéran, un nombre incertain à Bobigny.
Une proposition a dominé les échanges : pour démocratiser les forums, il faut mettre en œuvre des outils d’informations autonomes, basés de surcroît sur des technologies libres (logiciels, accès...). Des exemples ont été mentionnés :

- red de informacion social : www.redesocialmundial.org.

- mediasol : mediasol.org.

- attac international : www.attac.info.

- indymedia au Pays Basque : euskalherria.indymedia.org et nice.indymedia.org
Dans les prochains rendez-vous où pourrait se renouveler l’expérience, ont été mentionnés celui du Forum social basque : les 26 et 27 avril prochains et celui du Sommet mondial de l’information : http://www.itu.int/wsis/ et www.crisinfo.org/.
Parmi les propositions, la collaboration d’indymedia du Pays Basque pour les débats virtuels.

Néanmoins, des questions restent en suspens : doit-on passer outre les médias "traditionnels" ou composer avec eux ? si oui comment ? Des sujets ont été abordés comme base de travail concret pour approcher "les masses", comme les femmes ou l’économie solidaire. Par ailleurs, on sent les différences de perception d’un continent à l’autre. Dakar semblait très remonté et exclu de ces formes de processus, qualifiées de trop chers. Des questions sont restées sans réponse comme celle de Porto Alegre qui voulait savoir si nous étions prêts à former un collectif de médias alternatifs pour le prochain forum européen. Ou encore celle de Saint-Denis, adressée aux Européens sur ce qu’ils/elles attendent des habitants de leur ville pour la préparation du Forum social européen. Saint-Denis encore qui demandait aux habitants de Porto Alegre si les Forums sociaux avaient changé quelque chose dans leur vie quotidienne.
La discussion, en particulier sur la question de l’élargissement des mouvements, reste donc ouverte.

Un bilan a déjà commencé afin d’affiner ce type d’opération, qui a pour principal objectif de mixer les débats ouverts et réels avec la population, internet n’étant qu’un outil assurant les passerelles, la transversalité, les échanges de pratiques et d’analyses d’un pays à l’autre. Dispositif allant justement complètement dans le sens de la démocratisation du processus, dans l’élaboration d’actions communes, en mettant en avant les outils d’une communication populaire.

Il serait particulièrement intéressant de savoir si le débat d’hier a généré ou renforcé des dynamiques. Si ces débats à répétition ne pourraient pas concrétiser l’embryon de forums sociaux locaux, un peu partout dans le monde.
Reste à perfectionner nos moyens, en particulier sur la question de la langue.
En attendant une compilation des échanges, en ligne sur mediasol.org, reste copyleft, c’est-àdire qu’elle peut être publier partout où les participants considèrent que cela importe.

P.-S.

Joelle Palmieri - 28 janvier 2003

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0