Accueil du site > Evénements > Solidarité contre technique

Solidarité contre technique

mercredi 29 janvier 2003, par Dominique Foufelle, Pénélopes

Une vidéo-conférence devait relier le Fsm à la Turquie, où des militants font pression sur leur gouvernement pour qu’il refuse l’implantation de bases étasuniennes. Les aléas de la technique en ont décidé autrement...

Une vidéo-conférence devait se tenir ce 26 janvier, réunissant virtuellement des participant-es au FSM et des militant-es turc-ques contre l’implantation de bases militaires américaines dans leur pays. Un obstacle imprévu attendait les organisateur-trices : l’absence d’accords entre les télécoms brésiliens et turcs rendait l’opération techniquement impossible. Un relais via Miami fut trouvé – mais inutilisable immédiatement, du fait du décalage horaire. Des témoignages de soutien ont donc été enregistrés. Ken Coates (Fondation Bertrand Russel, Grande-Bretagne), l’écrivain pakistanais Tariq Ali, Francine Bavay (Les Verts), Arzu Abdullayeva (Assemblée des citoyens d’Helsinki, Azerbaidjan), Bernard Dréano (Cedetim, France) et Dennis Brutus (Jubilee South Africa et 50 Years is enough, Etats-Unis) se sont succédé-es devant la caméra pour rappeler leur opposition à la guerre en Irak, et saluer la résistance. Dès le lever du jour sur Miami, leurs messages devaient être transmis aux Turc-ques, pour qu’ils les rapportent lors de la Conférence qu’ils organisaient. La technique s’est encore mise au travers. Les messages du FSM arriveront tout de même en Turquie, sur une vidéo, dans les bagages de Hale Akay, militante de l’Assemblée des citoyens, à l’origine de l’intitiative.

P.-S.

Dominique Foufelle - 26 janvier 2003

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0