Accueil du site > Ressources > Femmes et conflits armés : faits et chiffres

Femmes et conflits armés : faits et chiffres

mercredi 19 mars 2003, par Dominique Foufelle

"Women who know the price of conflict so well, are also often better equipped to prevent or resolve it"
Kofi Annan, UN Secretary General, 24th October 2000.
"Les femmes, qui connaissent si bien le prix des conflits, sont souvent mieux à même de les prévenir ou les résoudre."
Kofi Annan, Secrétaire Général des Nations Unies, 24 octobre 2000

Cet état des lieux a été préparé par l’ONG Working Group on Women, Peace and Security [1]. Il a circulé au sein des Nations Unies le 23 octobre 2002, à l’occasion de l’intervention de femmes d’Israël/Palestine, Inde/Gujarat et nord-Nigeria, venues témoigner des initiatives en faveur de la paix menées par des femmes dans ces régions.

Les femmes et les enfants sont en général plus affectés en périodes de conflit. Durant la guerre, femmes et enfants risquent particulièrement des violations de leurs droits humains en raison de l’absence d’un statut dans la plupart des sociétés. Les abus incluent les violences sexuées et sexuelles, l’exploitation sexuelle et l’enrôlement dans les troupes de combat. Les femmes sont aussi touchées de façon disproportionnée par le manque de services de base inhérents aux conflits et aux déplacements de populations - comme les soins de santé, la nourriture, les équipements sanitaires et les abris, ceci en raison des discriminations dont elles sont victimes et de leur manque de pouvoir. Les femmes et filles déplacées et réfugiées, les femmes âgées, les femmes chefes de famille et les détenues ou femmes vivant dans des conditions de détention, sont plus vulnérables aux impacts des conflits armés.

En octobre 2002…

30 pays ou régions sont en situation de conflit ou de post-conflit :
Afghanistan, Algérie, Angola, Bosnie-Herzégovine, Bougainville, Burundi, Chypre, Colombie, Erythrée, Ethiopie, Géorgie, Guatemala, Guinée Bissau, Haïti, Inde, Israël, Kosovo, Liberia, Pakistan, Palestine, République Centre Afrique, République Démocratique du Congo, Rwanda, Sahara occidental, Sierra Leone, Somalie, Sri Lanka, Tadjikistan, Tchétchénie, Timor oriental.
Dans 15 d’entre eux/elles, des forces de maintien de la Paix de l’ONU sont en place.
Dans 12 d’entre eux/elles, une mission pour la paix de l’ONU intervient/est intervenu.
Et seulement 3 de ces opérations de maintien de la paix comprennent des conseiller-es sur la question du genre (Sierra Leone, Timor Oriental, RDC).

Les femmes dans les opérations de maintien de la paix :
Elles représentent 4% des forces de police, et 3% des forces militaires. Et 0% des troupes ONU de maintien de la Paix en Afghanistan, au Burundi, au Cambodge, dans le Golan, au Liberia et au Tadjikistan.

Les femmes dans les situations de conflits et post-conflits

Violences sexuelles
Rwanda : environ 500.000 femmes ont été violées durant le génocide de 1994, et on estime à 5.000 les grossesses en ayant résulté.
Sierra Leone : plus de 50% de femmes ont subi des violences sexuelles durant le conflit en 1999.
Bosnie : de 20.000 à 50.000 femmes ont été violées durant les cinq mois de conflits en 1992.

Les filles dans la guerre
Sierra Leone : on estime à 4.500 le nombre d’enfants abusés sexuellement lors de l’invasion de la capitale Freetown en 1999 ; 60% étaient des filles, dont la plupart ont subi des violences sexuelles répétées.

Personnes déplacées
Sur les quelque 40 millions de personnes qui ont dû fuir leur lieu de résidence à cause d’un conflit armé et de violations des droits humains, on estime que 80% sont des femmes et des enfants. Sur les quelque 20 millions de réfugiés et personnes concernant le Haut Commissariat aux réfugiés de l’ONU, 80% aussi seraient des femmes et des enfants.
En Colombie, 1,5 millions de personnes ont été déplacées à l’intérieur du pays du fait des conflits en cours, dont 80% de femmes et enfants.

Trafic d’êtres humains
Bosnie : on estime que 60% des femmes victimes du trafic à Sarajevo ont entre 19 et 24 ans.

Désarmement
Albanie : un programme "des armes pour le développement" de l’Onu a dû son succès entièrement à l’intervention des femmes. Dans la ville d’Elbasan, des femmes ont collecté 2332 armes et 1801 tonnes de munitions ; dans la ville de Diber, 2407 armes et 855 tonnes de munitions.
Géorgie : 1300 unités d’armes et munitions, et 210 kg d’explosifs ont été collectés par l’OSCE.
Mali : des femmes ont organisé le premier "feu d’armes", lors d’une cérémonie qui est devenue une célébration annuelle de la lutte contre les armes légères.
Liberia : des femmes ont réclamé, mené et réussi un désarmement (à 80%) avant les élections de 1995, sous la conduite de Ruth Perry.

Sida
Sur les 17 pays où les orphelins du sida excèdent les 100.000, 13 sont en situation de conflit.

Pétitions pour la Paix
En 1999, 99.000 femmes ont signé une Pétition des Femmes pour la Paix présentée à l’Assemblée Générale de l’ONU. Celle-ci appelait à consacrer au moins 5% des budgets nationaux annuels de la Défense, sur une période de 5 ans, à la santé, l’éducation et l’emploi.

Négociations de paix
Ces deux dernières années, les femmes ont été concrètement impliquées dans des négociations de paix au Burundi, en Afghanistan, et en RDC.

Que veulent les femmes ?



- Participer à égalité dans les résolutions des conflits, négociations de paix, réconciliations et reconstructions.

- Faire partie des missions de maintien de la Paix, et des équipes de prises de décisions en amont.

- La présence de conseillères sur la question du genre dans toutes les missions.

- Que tous les membres des missions de maintien de la Paix reçoivent une formation pour veiller au respect des droits et des besoins spécifiques des femmes dans les conflits.

Source : IWTC WOMEN’S GLOBALNET #212
International Women’s Tribune Centre
iwtc@iwtc.org
http://www.iwtc.org

P.-S.

Working Group on Women, Peace and Security - octobre 2002
Traduction : Dominique Foufelle

Notes

[1] L’Ong Working Group on Women, Peace and Security (Groupe de travail sur femmes, paix et sécurité) regroupe : Hague Appeal for Peace (HAP) ; Women’s International League for Peace and Freedom (WILPF) ; International Women’s Tribune Centre (IWTC) ; Women’s Caucus for Gender Justice on the International Criminal Court (WCGJ) ; Women’s Commission for Refugee Women and Children (WCRWC) ; and International Alert (IA).

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0