Accueil du site > Pratique > Pétitions en ligne > Pour l’intégration des trans dans le comité de pilotage du centre de (...)

Pour l’intégration des trans dans le comité de pilotage du centre de documentation et d’archives de la ville de Paris

A l’appel de VIGITRANS, groupe d’action et de réflexion transsexuel/le et transgenre

samedi 30 novembre 2002, par Dominique Foufelle

Pourquoi cet appel ? Le Conseil de Paris vient de voter une subvention d’un montant de 100.000 euros pour que le projet de Centre de documentation et d’archives homosexuelles de Paris proposé par Jean Le Bitoux et Christopher Miles entre en phase dite de préfiguration en 2002-2003. Celle-ci comporte notamment la réalisation d’études, audits, d’un cahier des charges, la sollicitation de divers "experts" et personnalités ainsi que la mise en oeuvre d’un comité de pilotage.
A cette occasion, nous demandons que les manquements et les erreurs volontaires commises dans la conception du projet ne perdurent pas et que les différents interlocuteurs (concepteurs du projet et Mairie de Paris) qui en ont été alertés à plusieurs reprises ne fassent plus font la sourde oreille.
1) Le contenu scientifique et politique du projet doit être revu

- parce qu’il est excluant : il est centré gay au détriment des lesbiennes, des bissexuels/les, des transsexuels/les et des transgenres. Il est centré homosexuel(gai) alors qu’il devrait être LGBT (lesbiennes gais bis trans). Aucune association trans n’a été contactée ou associée au projet.

- parce qu’il est inexact : il ne nous paraît ni admissible ni sérieux de voir la Mairie de Paris et la LGBT continuer de défendre un projet où il est dit que "dans un premier temps, le fonds d’archives concernera majoritairement l’homosexualité masculine pour des raisons historiques ! C’est bien méconnaître l’histoire des mouvements sociaux liés au politiques sexuelles qui trouvent leur enracinement dans les cultures féministes et lesbienne et ce dès les années 70 en France. C’est aussi ignorer le mouvement trans qui a pris son essor dans les années 60 aux Etats-Unis.

- parce que la question de l’archive doit l’objet d’une réflexion plus approfondie (spécificité des archives trans, archives vive, archives des minorités). Or la conception ultraclassique de l’archive qui se dégage du projet fait l’impasse sur les récents et fructueux débats sur la notion d’archive.
2) Ce projet doit devenir représentatif (parité et parité culturelle) dans ses instances
- les trans et leurs associations représentatives doivent être intégrées dans le comité de pilotage. Il est inadmissible que la liste des 59 participants au projet ne comprennent que 5 participantes et aucun/e trans.

- le fonctionnement de l’association en charge de la mise en place de la phase de préfiguration doit être transparent et intégrer les trans dans la réflexion et des circuits de décision.
Pour signer : envoyer un mail indiquant votre nom, prénom, qualité (professionnelle, institutionnelle, politique, associative) à tom : tom.reucher@free.fr

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0