Accueil du site > Actualités > Asie > Menaces sur les électrices pakistanaises

Menaces sur les électrices pakistanaises

jeudi 31 octobre 2002, par Josefina Gamboa

Les anciens des groupes tribaux d’une région conservatrice à la frontière nord-ouest du Pakistan ont prévenu les femmes de ne pas s’impliquer dans les élections à venir. Ils prétendent qu’il est contre leurs traditions et contre l’Islam de laisser les femmes voter. Ils menacent les familles désobéissantes de leur infliger une amende de 16,650$ et de brûler leurs maisons. Ils ont aussi prévenu que ceux qui fréquentent les femmes qui votent recevraient une double amende. Il y aura des bénévoles armés aux bureaux de vote. Seulement 2% des femmes sont inscrites dans les registres. La décision des anciens n’a aucune valeur légale, et le gouvernement a dit vouloir prendre des mesures contre ceux qui essayeraient d’empêcher un vote libre et assurer la sécurité des électeurs. "Tous les candidats ont décidé que les votes des femmes ne seraient pas comptés," a déclaré un candidat du parti nationaliste Pashtun. Les régions tribales près de la frontière entre le Pakistan et l’Afghanistan sont quasi-autonomes, avec des lois renforcées par un conseil municipal des anciens de la tribu. Le conseil a beaucoup de liberté, mais il doit quand même adhèrer aux lois du gouvernement fédéral. Quelques membres du conseil avaient menacé de la même manière en 1997, quand le premier vote direct a eu lieu, mais aucune maison n’avait été brûlée. Parce qu’aucune citoyenne n’avait osé braver l’interdit ?
Source : IP transmis par ifeminist.com

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0