Accueil du site > Actualités > International > Tapis rouges aux entreprises et ONG au placard

Tapis rouges aux entreprises et ONG au placard

lundi 30 septembre 2002, par Manue

Kofi Annan, secrétaire général de l’ONU, avait annoncé la couleur lors du processus de préparation du sommet en proclamant les entreprises comme des acteurs essentiels du développement durable et en mettant en place les partenariats publics-privés, ou initiatives de type 2 (les initiatives de type 1 étant les engagements et déclarations politiques négociées par les délégations gouvernementales). Reflet des rapports de force, la configuration physique du sommet parlait d’elle-même. Le forum des ONG, qui n’a pesé que de quelques plumes sur les discussions intergouvernementales, et pour cause ! se tenait à 30 km du quartier d’affaires de Sandton, lieu des négociations officielles. Sur les 45000 délégués d’ONG attendus, 20000 se sont effectivement rendus à Johannesburg, et 1000 seulement pouvaient entrer au centre de Sandton. Files d’attente interminables et refoulements par les services de sécurité, ils et elles avaient droit à un enfer quotidien, l’accréditation en bonne et due forme n’y faisant rien. Ô surprise, les représentants des multinationales n’ont pas connu ces problèmes d’accès. Qu’importent les casseroles sociales et environnementales traînant derrière elles, ces McDo, BMW, Vivendi, Areva et compagnie avaient toutes de merveilleux « business plans » de développement durable à proposer au monde. Affiches, plaquettes et… initiatives de type 2 à l’appui.

Sources : Mediasol et articles de Rodney Vlais, journaliste indépendant (transmis par GSN)

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0