Accueil du site > Pratique > Revues > Monde Arabe Maghreb-Machrek

Monde Arabe Maghreb-Machrek

mardi 1er mai 2001, par Nicolas Bégat

En se penchant sur la jeunesse du Moyen-Orient, le numéro trimestriel de janvier-juin 2001, du Monde Arabe Maghreb-Machrek, publié à la collection documentation française, pose une des questions prépondérantes de notre temps : la démographie et les conséquences culturelles qui en découlent. Dans son article intitulé « La génération du changement », Philippe Fargues met en évidence une modification du rôle de la famille dans la société, dû, selon l’auteur à la baisse de la fécondité. La cellule familiale n’est plus entendue comme unité de production, ou les enfants sont mis à contribution. Les femmes gagnent aussi dans ce repositionnement. La scolarisation est une des tendances massives dans les pays du Moyen-Orient et les jeunes filles bénéficient de cette aubaine. On aurait d’ailleurs aimé comprendre comment leur scolarisation est aujourd’hui plus facilement acceptée par les parents qu’elle ne l’était auparavant. En rapprochant l’article de Bernard Sabella, « La socialisation politique des jeunes Palestiniens : positions des adolescents et de leurs parents en matière politique et de société », et l’article de Sahar Al-Tawila, Hind Wassef et Barbara Ibrahim « Changement social et dynamique adolescents-parents en Egypte », il s’avère que leur analyse fait apparaître que les filles ont une position plus critique face au modèle imposé par leur société. Elles s’inscrivent en faux contre les pratiques sociales, comme les jeunes Egyptiennes scolarisées qui refusent l’excision, le mariage forcé, la soumission à une autorité masculine. En même temps leurs homologues masculins restent un peu plus ancrés dans une reproduction plus fidèle du modèle parental. Reste une question fondamentale comment ces jeunes femmes et hommes vont construire le modèle social de demain ?
Enfin, il ressort, cela ne nous étonnera pas que, de ce numéro du Monde Magreb-Machrek que cette jeunesse est plus occidentalisée, imprégnée de la culture télévisuelle et néo-libérale qui laisse, par exemple, une place de plus en plus importante à l’enseignement privé.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0