Accueil du site > Ressources > Arwa

Arwa

dimanche 1er avril 2001, par Nicolas Bégat



En 1037 les Fatimides, établis en Egypte, mettent en place un dirigeant local, Ali Al Sulayhi, qui reprend l’unité formée par les Hymiarites. Grande dynastie de militaires et de fanatiques, ils tuent l’Imam zayid, qui ne réapparaîtra que 100 ans plus tard. Ali Al Sulayhi meurt en 1067. Il est remplacé par son fils qui après quelques années de gouvernement décide de se défausser de ses responsabilités pour les confier à sa femme Arwa (Sayyida bint Ahmad). Elle agit parfois comme premier ministre ou comme générale de campagnes pendant 50 ans et déplace la capitale à Dhu Jiblah . Elle se montre aussi grande protectrice des écrivains et des architectes. Elle apparaît sans le voile, comme si le signe de son rang empêchait tout homme d’avoir des pensées impures la concernant. Malgré les pouvoirs qu’elle détient, elle est toujours sous l’égide des Fatimides. Elle meurt en 1138, date qui marque aussi la fin de l’emprise des Fatimides et une division du Yémen entre deux groupes ismaéliens.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0