Accueil du site > Ressources > IL EST POSSIBLE DE...

IL EST POSSIBLE DE...

lundi 1er janvier 2001, par Nicolas Bégat


"Résister, c’est créer des liens, s’engager dans des pratiques réellement alternatives, ne pas se cantonner à des opinions." (extrait du Manifeste du Réseau de Résistance Alternatif - Buenos Aires- Buenos Aires, automne 1999)

Résister par des gestes simples

"Soit nous changeons maintenant, par choix délibéré, soit nous changerons plus tard par nécessité et nous en subirons les conséquences."
Davis Mc Taggart, Greenpeace International.

Utopie ? Vos papiers !

Chacun, au bureau comme à la maison, peut facilement recycler le papier. Il est également important d’acheter du papier recyclé, quoique les prix soient encore artificiellement élevés en raison de la faible demande en produits recyclés. Le papier vierge non recyclé, qui coûte en termes réels plus cher à la production, est moins onéreux sur le marché en raison de sa fabrication en vrac. Cependant, pour la même quantité de papier produite, les opérations de recyclage ne consomment en comparaison que la moitié de l’énergie nécessaire au traitement de la pâte à papier et un dixième de la quantité d’eau. Elles réduisent également la demande de bois, que seule une production intensive, préjudiciable à la faune, peut satisfaire.
Pour la petite histoire : En Grande-Bretagne, un foyer moyen de quatre personnes consomme une quantité annuelle de papier équivalant à six arbres. Et nous ?

I have a dream...

Cela pourrait commencer au petit déjeuner, par le café, le chocolat, le thé et le sucre qui nous lient, dès le réveil, à la vie des êtres du Tiers-Monde.
Si déjà, les 25 000 adhérents d’ATTAC étaient cohérents avec eux-mêmes, rien qu’au petit déjeuner, en prescrivant un autre commerce avec les matières premières venues de ces pays...
Peut-être déjà pourrions-nous envisager le soir de nous réunir moins tristement sur la question de la dette ...

Avec des si, on met la terre dans une déchetterie

Si l’impact sur l’environnement et l’humanité d’un produit donné était pris en considération au moment de sa conception, les possibilités de lutter contre la pollution s’en trouveraient accrues d’autant. On peut choisir les matières premières et les procédés de fabrication afin de réduire au minimum le risque de pollution et de déchet durant tout le cycle de vie du produit.
En attendant le messie, on peut toujours commencer par prescrire des produits de qualité aux emballages recyclables, fabriqués par des entreprises qui ne soient pas notoirement connues pour leur irrespect des normes environnementales, sanitaires et sociales (cf liste OGM de Greenpeace, plaquette sur les produits recyclables dans la Nièvre édités par le SIEEN). Vous verrez, il y a vraiment des produits et des marques à exhumer.

A vos jardins !

Les exploitations biologiques de loin les plus productives sont les plus petites, la plus petite de toute étant le jardin. Et si elles ne sont pas biologiques, vous aurez toujours le (dés)avantage de savoir ce que vous mangez !
Pour la petite histoire : en Angleterre, durant la Seconde Guerre mondiale, après le lancement par le gouvernement de la campagne "Bêcher pour la victoire", 10% des produits alimentaires étaient cultivés dans les jardins privés.

Du bon usage des bibliothèques

Tout usager des bibliothèques peut faire des propositions d’achat de livres dans un cahier qui est mis à sa disposition. La décision est ensuite prise en comité de lecture d’en passer commande ou pas. La bibliothèque doit motiver sa décision.
Bénéficier du contenu des bibliothèques est un droit. Participer à la pluralité des connaissances est un devoir citoyen.
Proposition de livres à inscrire au livre des achats :
La mondialisation racontée à ceux qui la subissent
Le monde n’est pas une marchandise
Paradis fiscaux
Tout sur ATTAC
Tobin or not Tobin...

Stéphanie PICARD a eu plaisir à vous offrir ce Bisou (Bourse des Idées Simples pour s’Offrir des Utopies)

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0