Accueil du site > Ressources > Au moi de mai fait ce qu’il te plaît

Au moi de mai fait ce qu’il te plaît

lundi 1er mai 2000, par Nicolas Bégat



Aujourd’hui, je commence un régime pour purifier mon corps mais surtout pour pouvoir montrer pleinement mes charmes plutôt que les affres du temps. Les revues féminines regorgent de conseils pour maigrir en fonction de sa morphologie, nous avons au choix : androïde ou gynoïde ou encore monoforme mais alors, maigrir en mangeant, c’est la panacée quand on est une épicurienne !
Pour mon petit déjeuner, j’opte pour un café noir avec un sucre de la marque Canderel. Impossible, c’est la firme Mansato qui le produit. Alors abstinence.
Donc, je vais prendre un yaourt avec des céréales Jordan’s. C’est bon pour le transit intestinal. Impossible, c’est encore la firme Mansato qui le fabrique vous savez que c’est cette société qui fait l’apologie des OGM. D’ailleurs, dès qu’elle le peut, elle rachète à tour de bras les champs de soja, de maïs, de coton, de colza, de tomates et les framboises ! Ainsi, elle a le champs libre pour replanter en OGM.
Pour me remonter le moral, je vais boire un jus d’orange pour faire le plein de vitamines C. Il paraît que c’est excellent pour la santé. Si je n’ai pas ma dose, j’aurai au moins celle en pesticide. Mansato en fabrique aussi !
A dix heures, j’ai un petit creux alors je vais déguster une barre de céréale Gerblé. Impossible, c’est le groupe Norvatris qui la produit et eux aussi prônent les OGM. 
Pour mon déjeuner, que vais-je choisir ! J’hésite entre une salade Niçoise ou un steak tartare. Pas de pizza américaine même si c’est mon pêché mignon car elle, aussi, risque d’être shootée au OGM. Alors, abstinence.
Je choisis le steak en priant le ciel que la bête n’ai pas été nourri avec de mauvaises farines animales car je veux vivre sainement.
A quatre heures, le petit creux devient une faille. Mon ventre crie famine. Vite, une tartine de pain avec une pâte chocolatée et onctueuse à souhait dont je tairai le nom. Mes papilles ne font qu’un tour mais je dois faire régime. Donc je me rabats sur des curly de chez Bahlsen. Impossible ils contiennent, eux aussi, des OGM. Pris la main dans le sac par l’INC. Alors, attendons le dîner.
20 heures, c’est l’heure. Enfin, je vais pouvoir me sustenter d’une salade de tomates tout en écoutant les informations. Et là, à la consternation générale nous apprenons que la société X a donné malencontreusement des sacs de semences d’OGM en provenance d’une grande Nation aux agriculteurs européens.
Je n’ai plus faim mais, par contre, cette nuit, je rêverai des légumes que mon grand-père cultivent amoureusement dans son jardin et que l’on peut encore manger à la croque au sel.
Je boycotte, tu boycottes, nous devons tous boycotter pour que nous n’ayons pas une alimentation à deux régimes comme pour la médecine.

P.-S.

Pascale Gimenes

SPIP | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0