Accueil du site > Ressources > Enquête nationale sur les enseignements « femme » et « genre » en (...)

Enquête nationale sur les enseignements « femme » et « genre » en France

lundi 1er octobre 2001, par Nicolas Bégat

Dans le cadre de la Convention sur l’égalité des chances entre les femmes et les hommes, signée par les trois ministères de l’Education, de la Recherche et de l’Emploi et de la Solidarité, Armelle Lebras-Choppard, professeure de sciences politiques à l’Université de Versailles, à été chargée d’une mission délicate : recenser les enseignements et recherches existant, en France, sur les thématiques femmes et genre au sens le plus large. Cette enquête permettra d’établir la cartographie exhaustive d’un secteur très mal identifié en France.

Un questionnaire à été envoyé à tous les recteurs d’université pour qu’ils indiquent les enseignements sur le genre existant au sein de leur établissement mais également tout cours ayant trait d’une manière ou d’une autres à ces questions, par exemple une UV de littérature sur Georges Sand qui traiterait de la problématique des écrivaines. Le questionnaire doit être rendu avant la fin de l’année. Le traitement scientifique sera confié à l’ANEF (l’Association Nationale des Etudes Féministes) qui a réalisé dans le passé des enquêtes similaires mais avec des moyens très limités.

Les grands pôles d’enseignements et de recherches sur le genre existant en France sont bien identifiés : Toulouse, Lyon, Paris VII, Paris VIII, Rennes et Lilles. Par contre, ce questionnaire permettra de repérer les multiples cours traitant des questions liées au genre à l’intérieur des matières comme l’histoire, la sociologie, les lettres etc... Pour Armelle Lebras-Choppard, « L’objectif de l’enquête est clair : il s’agit de révéler la situation misérable de la France et son retard notoire par rapport aux autres pays européens, en particulier la recherche institutionnelle. Mais elle permettra de donner des éléments tangibles afin de décider des axes de développement à promouvoir. » Espérons, avec Armelle Lebras-Choppard, que les moyens seront alors réellement donné à ce secteur jusqu’à là sacrifié.

P.-S.

Laure Poinsot

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0