Accueil du site > Pratique > Livres > Histoire du viol

Histoire du viol

lundi 1er mai 2000, par Nicolas Bégat

Cet essai de sociologie réédité en format de poche, relate la lente reconnaissance du viol en tant que crime. En effet, le viol dans la France du XIe siècle était rarement considéré comme un acte hautement condamnable sauf s’il était exercé sur des enfants, notamment sur des fillettes qui perdent leur richesse-monnaie d’échanges, leur virginité. Rares sont les procès concernant des viols de femmes. Au fil des siècles, à travers des exemples précis, Georges Vigarello montre que le viol devient une affaire peu à peu prise en charge par la Justice. Au XIXe siècle, on commence à reconnaître la violence morale exercée sur la victime. Au Xxe siècle, on prend en compte l’atteinte faite à l’individu et la personnalité détruite, marquée à vie devient un paramètre incontournable lors des jugements. Le code pénal et les lois se précisent, se complexifient et de nouvelles violences, jusque là non-reconnues, apparaissent.
Georges Vigarello, Histoire du viol, XVIe-XX siècle, Points Histoire, Editions du Seuil, 2000.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0