Accueil du site > Humeur > On ne badine pas avec la technologie

On ne badine pas avec la technologie

lundi 1er novembre 1999, par Nicolas Bégat

Multimédia, Internet, CD-Rom, on-line, off-line. (...) Effet de mode, révolution culturelle, enjeu sociétal ? Les détracteurs alarmistes et les passionnés sans crainte, qui alimentent de vigoureux débats, semblent ignorer que les deux-tiers de l’humanité ne sont pas concernés par la question du siècle ! En effet, le casting est sévère. Les premiers rôles sont détenus par les stars habituelles. Les ténors de l’économie, de la politique et du juridique tissent, aujourd’hui, une toile à leur image.
Femmes de tous les pays, une seule solution : pour ne pas perdre le fil de notre histoire, tricotons pour notre compte. L’internaute est de sexe masculin, blanc, occidental, cadre moyen. (...) Pour qu’Internet ou un CD-Rom entre à la maison, il faut que le père de famille ait décidé de s’équiper. (...) Pour autant faut-il laisser aux hommes la maîtrise de l’ordinateur et ce à quoi il donne accès : connaissances, plaisir, échanges, découvertes, etc.? En cette fin de XXe siècle, la petite fille de moins de douze ans trouve aisément des ressources pour cliquer, installer un CD-Rom, elle apprend facilement en jouant, invite ses copines à partager son ordinateur aussi bien que son magnétoscope. L’adolescente ne joue déjà plus sur ordinateur, préférant la lecture, le sport, la fête entre copines (...). Passé dix-huit ans, et jusqu’à environ quarante ans, la femme fréquente l’ordinateur plus par obligation professionnelle que par choix. La quarantième année révolue, elle perçoit l’ordinateur comme un monde impénétrable ! Voilà comment les nouveaux médias sont investis par les femmes. (...)
Où sont les femmes ? Parmi les professionnels (techniciennes, conceptrices, éditrices), nous sommes très peu. Les programmes ludo-éducatifs, culturels sont déjà masculinisés. (...) Dans vingt ans, il sera trop tard pour constater qu’il n’y a pas de sujets qui s’adressent aux femmes, dont les principaux acteurs et décideurs sont des femmes, autrement dit, faits par et pour des femmes... Nous avons les compétences, les connaissances, l’imagination, et mille histoires à raconter. Alors ?

P.-S.

Joelle Palmieri

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0