Accueil du site > Humeur > Droit d’asile pour les femmes

Droit d’asile pour les femmes

jeudi 1er octobre 1998, par Nicolas Bégat

Semira Amadou, 20 ans, née au Togo, s’était enfuie pour échapper au mariage forcé. Terre supposée d’asile : la Belgique. Mais Semira vivait d’illusions. Elle avait rêvé qu’en Occident les droits de femmes étaient reconnus, préservés. La justice belge n’a pas retenu le caractère de « réfugiée » de Semira, déclarant même que sa vie n’était pas en danger dans son pays d’origine. Ainsi donc, la police fut-elle invitée à renvoyer cette jeune fille sur sa terre natale. Pourtant Sémira était trop révoltée pour se laisser faire. A plusieurs reprises, elle ameuta les passagers de l’avion où la police la conduisait de force. Etonnés, émus, solidaires, les passagers prirent plusieurs fois fait et cause pour Sémira. Mais on ne brave pas impunément la justice occidentale qui ne fait ma foi que son travail, n’est-ce pas. Le 22 septembre Sémira mourrait d’avoir crié sa révolte, étouffée par un coussin que les policiers qui l’escortaient dans l’avion vers le Togo lui ont appliqué sur le visage afin de la faire taire. Sémira mourrait de dénoncer le sort fait aux femmes qui refusent d’être un instrument au service de la satisfaction sexuelle et de la reproduction. Sémira mourrait de ne pas accepter son rôle de femelle consentante. Sémira mourrait de ne pas être une Africaine comme les autres. Sémira mourrait pour toutes les autres étouffées par un baillon si serré que même la révolte ne peut s’imaginer.
Nous voulons ne jamais oublier que des femmes meurent pour leur liberté ; que certaines préfèrent la mort, comme en Afghanistan, plutôt que d’accepter la honte, l’humiliation et les tortures qui leur sont imposées. Nous voulons le droit d’asile politique pour les femmes. Naître femme est dans certains pays le premier facteur de risque. Dans certaines villes françaises, les femmes composent la population la plus exposée aux violences. Colère !

P.-S.

Michèle Dessenne

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0