Accueil du site > Forum Social Mondial 2005 > FSM - En images

FSM - En images

Dernier ajout : 30 janvier 2005.

Articles de cette rubrique


  • Sans logis mais non sans courage

    30 janvier 2005, par Malala Fontan

    Porto Alegre, 30 janvier Le changement de majorité dans le gouvernement de l’Etat Rio Grande do Sul, dont fait partie Porto Alegre, a fait régresser la situation des sans logis : les portes se sont fermées, les négociations se sont arrêtées. Ils sont pourtant des milliers à vivre dans des conditions inacceptables. Bien loin d’accepter leur sort, ils s’organisent et luttent. Juste avant l’ouverture du Forum, une trentaine de familles ont investi un immeuble. Des centaines d’occupant-es d’un terrain à (...)


  • Jeunesse, mon amour

    30 janvier 2005, par sophiec

    Porto Alegre, 29 janvier Petite devinette : où peut-on trouver un laboratoire des logiciels libres, un escargot intergalactique (oui vous venez bien de lire "escargot intergalactique") ou encore une cidade hip hop ? Langue au chat ? Et bien, vous trouverez tous ces magnifiques endroits (et même plus) au campement international de la jeunesse. Alternatif, festif, imaginatif... beaucoup de mots en "if" pour décrire un lieu incontournable du FSM de Porto Alegre. Entre cours de jonglage, (...)


  • Brésiliennes de l’économie solidaire

    29 janvier 2005, par Perline

    Porto Alegre, 28 janvier 2005, L’exploitation augmente la disparité et la faiblesse des plus faibles. C’est ainsi que les femmes se retrouvent exploitées des exploités dans un monde où les inégalités croissent en permanence. Mais par le biais de l’économie solidaire, elles peuvent arriver à une autonomie, et, surtout, une meilleure gestion de leurs vies, de leurs travaux, de leurs productions. Au Brésil, elles sont de plus en plus à ne plus se contenter de faire de l’artisanat revendu à prix (...)


  • Marchons !

    27 janvier 2005, par Dominique Foufelle

    Jeudi 27 janvier 2005 Le FSM 2005 a pris ses quartiers au bord de l’eau. Salles de réunion et stands sont installés dans les anciens docks, l’usine du Gasometro, puis d’innombrables tentes dans les parcs qui longent le lac Guaiba. Au bas mot, deux kilomètres de long. Après la cavalcade à la verticale dans les ascenseurs de l’université de la PUC, le FSM s’étale à l’horizontal. Symbole de « l’autogestion » des activités mise à l’épreuve cette année ? Il y en a plus de 2000 ! Le programme des 26, 27 et 28 (...)

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0