Accueil du site > Actualités > Europe > Trafic de femmes au Kosovo

Trafic de femmes au Kosovo

, par Joëlle Palmieri

Le nombre d’interpellations et de dénonciations liées à l’exploitation sexuelle de femmes et jeunes filles au Kosovo est préoccupant. Ainsi les forces de l’UNMIK, mission de l’ONU en charge de la police et de la sécurité au Kosovo, sont intervenues le 15 mai dernier à Priznen pour arrêter un Kosovar albanais qui avait forcé à la prostitution deux femmes moldaves . Une autre femme a été enlevée et violée le 10 mai. Deux jours plus tard, elle a pu se rendre auprès de l’UNMIK qui a arrêté les deux hommes coupables. Le 13 mai, la police des frontières arrêtait une voiture dans laquelle se trouvaient deux hommes et deux femmes. Suspectant que celles-ci n’y étaient pas de plein gré, ils les interrogent séparément et leurs doutes s’avèrent justifiés. Les deux Ukrainiennes avaient été violées, frappées, enlevées et forcées à se prostituer au Kosovo. L’UNMIK a organisé un service d’accueil avec foyer et soutien psychologique pour les femmes victimes d’exploitation et de violence sexuelle. Mais combien de femmes restent prisonnières de leurs bourreaux ?
D’après le rapport de Derek Chappel, porte Parole de L’UNMIK au Kosovo

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0