Accueil du site > Humeur > AUX URNES, CITOYENNES !

REGIONALES

AUX URNES, CITOYENNES !

jeudi 28 janvier 2010

Les 14 et 21 mars auront lieu les élections régionales en France. Les femmes vont elles bouder les urnes ou se déplacer en nombre pour faire entendre leur voix ? Après avoir tant lutté pour obtenir ce droit essentiel, ce serait un comble de ne pas voter. Je pense à celles qui nous ont précédées et qui ont réussi, parfois sous les injures et les moqueries, à arracher leur et notre citoyenneté. Jeunes ou vieilles, urbaines ou rurales, actives, chômeuses ou retraitées, chacun de nos votes est un acte de rébellion contre le sexisme et la domination.

Je pense aussi à toutes celles qui n’ont pas le droit de vote encore dans le monde. A celles que les régimes les plus durs, fondamentalistes religieux, dictatoriaux, où le patriarcat s’exprime le plus violemment, écrasent, et aliènent de la sphère publique à la sphère privée, à celles sur qui pèsent les traditions les plus haïssables, à celles qui sont méprisées dès la naissance pour leur sexe, vaincues par le code de la famille, les castes, les mariages forcés, les humiliations quotidiennes. Je pense à toutes ces femmes que l’on détruit à petit feu et pour qui désigner les représentants de la puissance publique n’est même pas imaginable.

Mais je n’oublie pas non plus les courageuses Afghanes qui ont bravé les menaces d’attentat, attendant pendant des heures pour mettre leur bulletin dans l’urne. Aux Iraniennes en colère qui défient la brutalité du régime en manifestant à visage découvert. Aux Algériennes laïques qui revendiquent l’égalité dans un silence international assourdissant. Je n’oublie pas les Africaines qui restent debout malgré l’indescriptible misère et parfois les massacres des guerres ethniques. Je n’oublie pas les femmes noires nord-américaines qui se sont engagées avec enthousiasme dans la campagne pour Obama (quoiqu’on pense de sa politique aujourd’hui).

Alors au nom de quoi Françaises auriez-vous le droit de bouder les urnes ? Parce que vous ne trouvez pas de candidat-e-s répondant à vos attentes ? Parce que vous rejoindriez le camp facile de ceux qui pensent que cela ne sert à rien ? Parce que vous croyez que la politique ça ne vous concerne pas ? Ou encore parce que vous ne vous sentez pas compétentes, pas informées, pas assez formées ?

Au quotidien c’est le politique qui détermine notre vie. Lois, droits sociaux, retraite, protection sociale, culture, logement, aides sociales, transport, formation, école. Françaises, soyez debout, fières et combatives. Vos votes peuvent faire changer les majorités. Sarkozy, les directives européennes, les cadeaux aux banques et les niches fiscales, les retraites dorées des grands patrons, en avez-vous bénéficié ?

Les femmes constituent les gros bataillons des employés à temps partiel, sous payés, souvent précarisés. Elles comptent parmi les retraités les plus pauvres. Et Sarkozy menace très sérieusement de supprimer les trimestres accordés aux femmes pour l’éducation des enfants. Demain, elles seront encore plus pauvres, plus dépendantes d’une solidarité nationale qui est en décomposition.

Françaises, voter n’est pas seulement un droit que nos aïeules ont obtenu c’est aussi un devoir. Républicain et féministe. Chaque abstention au féminin est un coup de couteau porté à l’égalité et à la dignité. Françaises, d’autres femmes du monde nous regardent. Ici même, celles qui n’ont pas le droit de vote. Les immigrées installées pourtant depuis si longtemps sur notre terre et qui est devenue la leur. Françaises, si vous votez pour défendre vos intérêts le 14 mars, en toute conscience et en toute raison, vous avez le pouvoir d’élire des listes qui mèneront des politiques d’égalité, en faveur de l’emploi, de la formation, de la laïcité, du logement social, des transports moins chers, de la création de crèches.

Et voter n’étant qu’un moyen, engagez-vous en politique !

Michèle Dessenne

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0