Accueil du site > Actualités > Europe > Citoyen-ne-s de seconde zone

Citoyen-ne-s de seconde zone

lundi 2 octobre 2006, par Anne

Mi septembre, à un arrêt de tram de Strasbourg, un couple de lesbiennes a été agressé (verbalement et physiquement) par deux jeunes, sans que personne n’intervienne. Lors du procès en comparution immédiate, L’un des agresseurs a été condamné à 4 mois de prison dont 1 ferme, l’autre à 3 mois avec sursis. Le motif d’homophobie n’a pas été retenu par le tribunal. En sortant du tribunal, dans la rue, l’une des victimes est menacée par des amis des deux jeunes condamnés. Des militant-e-s de TaPaGeS et d’autres associations LGBT et féministes de Strasbourg, qui l’accompagnaient et la soutenaient ont été insulté-e-s (insultes, est-il besoin de le préciser, à caractère sexuel et homophobe). Cette haine ordinaire peut-elle cesser tant qu’on la tolère au quotidien ? Tant que l’on accepte que les homosexuel-le-s et les transgenres n’aient pas les mêmes droits que les autres ?
Source : TaPaGeS, TransPédéGouines de Strasbourg,
http://www.tapages67.org/

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0