Accueil du site > Actualités > Afrique > Mutilations génitales : étude comparative sur 16 pays africains

Mutilations génitales : étude comparative sur 16 pays africains

mercredi 21 juin 2006, par Magali G

Population and Health Infoshare a publié une étude comparative approfondie sur la pratique des mutilations génitales, basée sur une vingtaine de sondages démographiques et de santé effectués de 1989 à 2002 dans 16 pays d’Afrique. Ce rapport montre notamment que la pratique varie énormément d’un pays à l’autre : de la « simple » entaille visant à verser quelques gouttes de sang, ne laissant pas de dommage permanent et ne présentant pas de risque pour la santé des femmes, à l’infibulation complète (qui implique l’ablation totale du clitoris et des petites lèvres, suivie de la suture des grandes lèvres), opération causant souvent des infections mettant en danger la vie des femmes, laissant de grandes cicatrices et empêchant une vie sexuelle normale. Ce rapport révèle également les changements dans les pratiques au cours des ans : dans de nombreux pays, l’excision concerne des filles de plus en plus jeunes, et est de plus en plus pratiquée par le personnel médical.
Source : Population and Health Infoshare. Lire le rapport complet (en anglais) : www.measuredhs.com

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0