Accueil du site > Actualités > Asie > Inde : le marché des survivantes

Inde : le marché des survivantes

mercredi 21 juin 2006, par Domi R

En Inde, le déséquilibre entre hommes et femmes atteint des proportions alarmantes dans certains Etats en raison de la mortalité des fillettes par manque de soins, des infanticides à la naissance ou des avortements sélectifs pourtant interdits.

En Inde, le déséquilibre entre hommes et femmes atteint des proportions alarmantes dans certains Etats en raison de la mortalité des fillettes par manque de soins, des infanticides à la naissance ou des avortements sélectifs pourtant interdits. Mais voilà : les petites filles qui ne sont pas devenues grandes manquent maintenant... aux hommes à marier. Conséquence : l’augmentation de la valeur marchande des jeunes filles. Vendues par des parents dans la misère à un homme qui ne les « épouse » souvent pas officiellement, ces mariées sexuelles peuvent ainsi être revendues par l’acheteur ou partagées entre plusieurs frères par souci d’économie. De véritables marchés aux esclaves s’organisent où les prix fluctuent en fonction de l’esthétique et... de la virginité bien entendu. Même si le gouvernement a pris des mesures pour réprimer le foeticide, les filles sont vues comme un poids financier trop lourd pour leur famille qui doit les doter, alors qu’un garçon à l’inverse représente un apport pour ses parents. Les associations qui tentent de secourir ces femmes, avec l’aide de la police, doivent faire face aux réactions violentes et hostiles des villageois, ainsi qu’au manque de moyens.
source : GSN

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0