Accueil du site > Actualités > Amérique du nord > La violence conjugale vue (ou pas) par les médecins

La violence conjugale vue (ou pas) par les médecins

lundi 3 avril 2006, par Domi R

Une enquête réalisée dans la région de Boston et publiée dans BMC Family Practice révèle la mauvaise prise en compte de la violence conjugale par les praticiens des centres de soins. Après un questionnaire distribué en salle d’attente, les dossiers médicaux établis par les praticiens ont fait l’objet d’une étude. Si la plupart d’entre eux affirme devoir s’occuper de violence conjugale, ils estiment manquer du temps et des compétences pour le faire. Ceci est à mettre en relation directe avec le nombre d’heures de formation sur le sujet. Ceux qui reçoivent les victimes sont peu nombreux à les adresser à des spécialistes ou à évoquer la mise en sécurité de leur personne. L’étude note que certaines patientes peuvent avoir refusé un suivi ou un plan de sécurité, ou bien n’étaient pas encore prêtes à s’ouvrir de leur situation auprès du médecin. On peut penser néanmoins que dans ce cas, le praticien en garde une trace dans le dossier. Il incombe aux médecins d’améliorer le repérage et la qualité des soins pour la sécurité des patientes victimes de violence conjugale.
Plus d’infos sur http://www.biomedcentral.com/1471-2296/6/48

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0