Accueil du site > Actualités > Asie > Inde : lutte contre l’avortement sélectif

Inde : lutte contre l’avortement sélectif

lundi 3 avril 2006, par Magali G

D’après l’étude publiée en Janvier dernier par le British Medical Journal, 10 millions de fœtus féminins ont été avortés durant les vingt dernières années en Inde. L’écart de proportion entre le nombre d’hommes et de femmes se creuse dans ce pays de 1,06 milliards d’habitants. D’après les experts, il y a aujourd’hui 50 millions de plus d’hommes que de femmes. Malgré la loi de 1994 rendant illégale la détermination du sexe du fœtus, la situation ne fait qu’empirer, et aucun cas n’a été jugé en cour. Les études récentes révèlent que la pratique de l’infanticide des filles n’est plus l’apanage des pauvres et des illettrés, au contraire, elle augmente avec le niveau d’éducation et est plus fréquente chez les riches, qui ont plus de moyens de contourner la loi. L’an dernier, une marche de protestation interconfessionnelle à travers le pays a été organisée par Arya Samaj (un mouvement socio-religieux réformiste), avec le soutien du gouvernement indien, de l’ Unicef et de l’Unifem, réclamant la fin des avortements sélectifs et de toute forme de violence envers les femmes.
Sources : International Herald Tribune, BBC News

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0