Accueil du site > Actualités > Afrique > La police soudanaise viole des femmes réfugiées au Darfour

La police soudanaise viole des femmes réfugiées au Darfour

samedi 30 avril 2005, par Laurence

Human rights Watch rapporte que les forces de sécurité soudanaise, dont la police chargée de la sécurité des camps, ainsi que les milices alliées Janjaweed, commettent ces crimes, partie intégrante de la politique d’épuration ethnique pour terroriser et déraciner les populations rurales.

Les femmes et jeunes filles qui, fuyant l’épuration ethnique au Darfour, ont trouvé refuge dans des camps sont victimes quotidiennement de viols et d’agressions sexuelles. Human rights Watch rapporte que les forces de sécurité soudanaise, dont la police chargée de la sécurité des camps, ainsi que les milices alliées Janjaweed, commettent ces crimes, partie intégrante de la politique d’épuration ethnique pour terroriser et déraciner les populations rurales. Plusieurs femmes ramassant du bois autour des camps ont été emprisonnées dans le but d’être violées par des détenus.
Source : Human Rights Watch

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0