Accueil du site > Actualités > Amérique latine > Halte au génocide économique

Argentine

Halte au génocide économique

, par Josefina Gamboa

Les Mères de la Place de Mai se sont enfermées dans la Cathédrale de Buenos Aires pour protester et dénoncer la situation qui traverse l’Argentine, particulièrement, la faim que subissent des millions d’enfants. 100 enfants meurent chaque jour pour des causes complètement évitables (la faim).
Hebe de Bonafini, avec cinq autres mères, ont occupé la Cathédrale dans l’après-midi du dernier 5 juin annonçant qu’elles y resteraient 24 h. Le Cardinal a essayé de l’empêcher en manifestant qu’il s’agissait d’un « monument historique ». elles y ont fait publique leur lettre de protestation :
"Pour la faim et le désespoir de nos enfants. Les mères de Place de Mai assistons avec honte, angoisse, désespérance et impuissance au pire moment de l’histoire de notre peuple. Les Mères ne pouvons pas tolérer l’indifférence et complicité des dirigeants politique devant tant de crimes. Nos fils et filles ont donné leurs vies dans la lutte contre le plan économique de Martínez de Hoz, lequel a été poursuivi par Cavallo, Alfonsín, Menem, De la Rúa et aujourd’hui Duhalde. Nos dirigeants ont octroyé la richesse du pays aux grands groupes économiques et au FMI.
À cause de ces graves raisons, les Mères avons décidé de commencer une journée de jeune et de prière à la Cathédrale. Nous responsabilisons tous ceux qui gouvernent du crime qui signifie la faim de nos enfants. Nous ne pouvons pas accepter que nous enfants mangent des rats, de la nourriture en putréfaction ou des animaux malades. Ce sont eux les futurs citoyen-ne-s que nous sommes en train de former ? Nous ressentons de la répugnance envers la complicité de la bureaucratie syndicale que pense seulement à s’enrichir lors des prochaines élections, et oublie la douleur des travailleur-se-s. Nous dénonçons devant le monde entier la honte, la misère et la faim auxquelles notre peuple est soumis. La cruenté des dirigeants entraîne les enfants vers la prostitution, la violence et la mort. ¡Basta ! Arrêtons les discussions stériles ! Faites enfin quelque chose d’importance dans vos vies pleines de richesse honteuse ! Arrêtez de penser aux élections rien que pour nourrir votre ego ! Les enfants nous regardent depuis leur innocence, avec faim et désespoir. Les mères exigeons une solution urgente face à un tel génocide. »
Asociación Madres de Plaza de Mayo
http://www.adital.org.br
Version espagnole

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0