Accueil du site > Actualités > Proche-Orient > Homophobie à Jérusalem

Israël

Homophobie à Jérusalem

, par Josefina Gamboa

La première marche gay dans l’histoire de la ville de Jérusalem, sponsorisée par l’Organisation Nationale Israélienne de Gays, Lesbiennes, Transexuel-le-s et Bisexuel-le-s, a eu lieu le 2e week-end de juin. Environ 2500 personnes ont défilé scandant le mot d’ordre « Amour sans frontières ». Cette manifestation s’est déroulée sous forte surveillance policière, suite à la forte opposition exprimée par divers dirigeants juifs et groupes religieux orthodoxes. Pour le maire suppléant, Nissim Ze’ev, l’homosexualité est comparable à "un porc ou une idole dans le temple. Nous devons arracher de la racine cette cochonnerie". Pendant la marche, des groupes d’opposition lançaient des bombes fétides, des insultes et exhibaient des panneaux de protestation. La veille de la marche, trois jeunes, qui ont été arrêtés par la suite, ont porté des panneaux qui incitaient à bombarder les manifestants avec des œufs. "Nous atteindrons le défilé pour enlever la fierté du visage des homosexuels", a dit Ben Gvir, militant d’un groupe d’extrême droite. "C’est plus une marche de malheur que de fierté", a affirmé Eli Simhiyoff, conseiller municipal du parti orthodoxe Shas. Néanmoins, un groupe nombreux de spectateurs s’est rassemblé pour observer. "Comme toutes les communautés de la ville, nous avons le droit de nous exprimer publiquement", dit Hagai El-Ad, directeur du centre lesbien-gay Open House. "Les gens veulent cohabiter sans peur ni haine ; homosexuels, hétéros, Palestiniens, Israéliens, musulmans ou juifs. Nous, en tant que gays, provenons de toutes ces différentes communautés et devons surpasser ces limites de la façon la plus honnête et directe ». Parmi les participants palestiniens, Haneen Maikey a affirmé : "Je me sens le représentant de chaque gay et lesbienne qui ne sortiront jamais du placard". "Nous sommes ici pour montrer que Jérusalem est ouverte à tous les gays et lesbiennes, de même que notre synagogue", a déclaré un rabin du Mouvement du Judaïsme Progressiste, Levi Weiman-Kelman. Agence Aldar Adame/NotieSe

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0